Je prends conscience de ma respiration ! (exercice).

Bonjour à vous jardiniers de l’intuition 😉

Aujourd’hui, je vais vous présenter un exercice simple et accessible à tous. L’idée, que vous soyez novice ou non dans la pratique de techniques respiratoires, est de vous permettre d’accéder pas à pas à un plus haut niveau de bien-être.

Avant toute chose, je vous invite à vous procurer un cahier ou un bloc note que vous pourrez entièrement dédier à vos prises de note, à vos réflexions, vos idées, vos auto-louanges* (*nous y reviendrons plus en détail lors d’un prochain exercice).

Le monde dans lequel nous vivons nous permet rarement de souffler… Pris par l’urgence des tâches à accomplir dès le saut du lit, on en oublie souvent de s’arrêter pour respirer. Et pourtant…

Votre souffle est essentiel. Il vous nourrit et permet à vos cellules de se régénérer.

Par instinct, vous êtes souvent en respiration énergisante”… Prêt à bondir en cas d’attaque 😉

Que diriez-vous de visiter quelques instants l’espace qui se situe en dessous de votre cage thoracique ? Je parle de votre ventre, bien sûr.

Installez-vous confortablement… gardez un oeil sur l’écran le temps d’intégrer le mode d’emploi de cette pratiquer, et répéter ensuite cet exercice chaque soir au couché. Une fois à l’aise et consciente des bienfaits que vous offrent ces petits moments de retour à vous, vous serez tentée de le pratiquer le matin, le midi, le soir et à n’importe quel autre moment de la journée… Et ce sera juste parfait <3

Lors d’une première pratique, allongez-vous sur le dos (vous ressentirez plus rapidement les messages de votre corps). Une fois « à l’aise », pour pourrez vous placer dans la position de votre choix (assis, debout, à genoux, couché…).

Fermez les yeux.

Prenez un moment pour ressentir votre respiration actuelle. Surtout, ne la modifiez pas ! Pour l’instant, contentez-vous de ressentir …

Votre respiration se situe elle au niveau de vos côtes ? La ressentez-vous plutôt dans le ventre ? Cette perception est peut-être difficile pour l’instant …  cela arrive parfois. Et ce n’est rien, nous sommes ici pour modifier légèrement cette habitude.

Lentement, dirigez votre attention vers votre nombril. Posez les mains sur le bas de votre ventre et imaginez le devenir l’espace de quelques minutes, un joli ballon rouge qui se gonfle et se dégonfle à mesure que vous inspirez et expirez.

À l’inspire, sentez ce beau ballon rouge se gonfler, à l’expire ressentez-le se dégonfler, à l’inspire il gonfle… à l’expire, il se dégonfle.

Gardez votre attention sur cette respiration pendant 1 minute. Faites une pause de quelques secondes, et reprenez ensuite pour 2 minutes.

Sentez-vous votre cage thoracique se calmer ?

Qu’il soit plat, rond, bien dodu ou même maigre, acceptez votre ventre tel qu’il est. Certes, il n’est peut-être pas parfait, mais il fait partie à part entière de votre corps, de votre personne.

Contentez-vous de le contempler de l’intérieur et de lui offrir toute la douceur dont vous pourrez faire preuve aujourd’hui.

Une fois les 3 minutes passées, prenez une grande inspiration et ouvrez les yeux. Constatez ce qui a changé ! Observez les couleurs autour de vous… ne sont-elles pas plus vive ? Votre corps est-il plus détendu ? Vos idées sont-elles plus claires ? Avez-vous réussi à mettre en pause le petit vélo qui tourne et tourne dans votre esprit depuis des jours ?

Prenez quelques notes de ces ressentis dans votre cahier. Cela vous permettra de le consulter ultérieurement et de prendre conscience des bienfaits apportés par 3 minutes de respiration consciente.

Je vous invite également à nous faire part de vos commentaires sous cet exercice.  Il y a de fortes chances que votre témoignage encourage d’autres jardiniers de l’intuition à prendre au quotidien quelques instants de plaisir gratuit grâce au support de leur souffle.

Je vous embrasse et vous dis à la semaine prochaine pour un nouvel exercice de (re)connexion.

Belle journée à tous et à bientôt.

Auteur, Carole Pirmez

2 commentaires

Laisser un commentaire